Phase II - Approche en réseau social/Analyse (ARS)

Êtes-vous intéressé à faire partie du projet?
Cliquez ici pour nous contacter.


Bref aperçu du projet d’accompagnement:

LCEEQ a mis sur pied un projet pilote de deux ans qui porte le nom Accompagnement: Pratiques et Recherche. Accompagnement est un terme générique qui comprend différentes formes de développement coopératif professionnel tels que le mentorat et l’encadrement. Le projet examine les expériences et les réseaux collaboratifs des éducateurs/trices en vue d’améliorer le professionalisme collaboratif au sein de la communauté éducative anglophone au Québec. Pour en savoir plus au sujet du projet Accompagnement (en anglais seulement), cliquez ici



Phase 1: Questionnaire sur l’évaluation des besoins: Les éléments-clés

Qu’avons-nous appris suite à l’évaluation des besoins?
Beaucoup! En juin 2021, les enseignant/e/s, conseillers/ères pédagogiques, administrateurs/trices, et directeurs/trices (n= 504) ont participé à une étude à méthodes mixtes – de l’évaluation des besoins d’accompagnement, une évaluation menée par la Dre. Julie Corrigan (Concordia). Le rapport final sera disponible sur le site web LCEEQ en novembre. Ce qui suit est un résumé plutôt qu’une liste exhaustive.

Collaboration et apprentissage et perfectionnement professionnel
Les résultats des recherches mettent en lumière la nécessité de capitaliser davantage sur l’expertise qui existe dans la communauté éducative anglophone. Les éducateurs ont indiqué qu’ils se sont toujours épaulés mais qu’une collaboration plus structurée et significative serait à souhaiter. De façon particulière, l’étude a révélé qu’un professionalisme collaboratif est renforcé lorsqu’il existe dans une école, au sein d’un système d’accompagnement, de développement professionnel efficace ainsi qu’avec la sécurité d’emploi. Les répondant/e/s ont aussi indiqué que la collaboration entre collègues constituait la forme de perfectionnement professionnel la meilleure et la plus efficace. Malgré le fait que les éducateurs/trices prennent part régulièrement et semblent préférer du perfectionnement auto-dirigé (clubs de livres, réseaux sociaux, cours universitaires, etc.), le choix, l’agence, la pertinence, et la viabilité se sont révélés des éléments-clés dans la conception et le développement d’un perfectionnement efficace.

L’insertion des nouveaux enseignants
Pour les nouveaux/nouvelles enseignants/e/s dans la communauté éducative anglophone au Québec, les répondants pensent qu’il est souhaitable et nécessaire qu’il y ait des programmes de formation et d’intégration qui incluent un mentorat et/ou travailler avec un/une collègue qui a de l’expérience. Une approche plus globale au sein du système serait à privilégier. On a aussi indiqué que les dirigeants/dirigeantes devraient jouer un rôle critique dans le développement et le maintien d’un professionalisme collaboratif amélioré et qu’ils/elles représentent la clé d’un programme d’insertion efficace.

L’enseignement et l’apprentissage pendant une pandémie
Finalement, reconnaissant les défis du contexte actuel de la pandémie, maintenant plus que jamais les enseignant/e/s disent qu’ils ont songé à quitter la profession. Toutefois, on a aussi noté que la pandémie nous a présenté de nouvelles façons de collaborer, de nous rencontrer et de faire du perfectionnement professionnel utilisant des plates-formes numériques et toutes ces techniques devraient être exploitées davantage.

Retour au haut de la page


Phase II: Approche en réseau social/Analyse: Aperçu

Quelle est la Phase II?

Les questions qui dirigent cette phase de la recherche sont les suivantes: Quelles sont les structures qui existent dans la communauté éducative anglophone? Comment pouvons-nous appuyer les éducateurs/éducatrices nouvellement arrivés dans nos écoles? De quelles façons pouvons-nous améliorer et renforcer nos réseaux de collaboration et nos structures de soutien dans toutes les écoles?
Dr. Hannah Chestnutt (McGill) et l’équipe de recherche vont cartographier les connexions entre les membres du personnel scolaire afin de nous aider à mieux comprendre les structures des réseaux au sein de la communauté anglophone.

Que signifie l’analyse de l’approche en réseau social (ARS)?

ARS est une approche de recherche qui analyse les relations, les interactions et le flux de ressources entre divers individus, groupes, institutions, etc. Dans cette étude, nous nous pencherons sur les connexions entre les membres du personnel scolaire. Quoique les mots semblent être reliés aux réseaux sociaux, ARS est une approche de recherche innovatrice dont l’origine pré-date les réseaux sociaux et donc n’y est pas reliée. ARS a été utilisée par des chercheurs comme Jacob Moreno dès les années 1930 afin d’étudier et de cartographier des correlations dans des contextes éducatifs. ARS gagne en popularité dans la recherche internationale en éducation. Cette première utilisation d’ARS au Québec aidera à promouvoir et et à renforcer le travail de la communauté éducative anglophone au Québec.

Qu’apprendrons-nous en utilisant ARS?

Nous savons que la collaboration efficace entre enseignants, dirigeants et membres du personnel scolaire peut mener à une amélioration scolaire et de meilleurs résultats scolaires. Par contre, souvent nous ne savons pas comment et avec qui les enseignants collaborent. ARS nous aidera à cartographier les interactions au sein des écoles et à constater comment ces interactions se développent au cours de l’année scolaire. En obtenant une idée claire de l’ensemble de la communauté éducative anglophone, nous pourrons formuler des recommandations afin de renforcer les voies de communication et d’appui, surtout pour les nouveaux enseignants.

Qui participera au processus ARS?

Deux écoles de chacune des commissions scolaires (une primaire et une secondaire) seront invitées à participer en complétant deux courts questionnaires (10 minutes) tard à l’automne et tard au printemps.

Retour au haut de la page


Phase II: Participant/e/s Foire aux questions (FAQ) 

Qu’est-ce qu’on attend de moi?

On demandera à tous les membres du personnel de votre école de compléter un bref questionnaire (10 minutes) en octobre/novembre 2021 et le même questionnaire en mai /juin 2022.

Est-ce que l’analyse en réseau social a un lien avec les réseaux sociaux?

Quoique le terme nous fait penser aux réseaux sociaux, ARS représente une méthode de recherche qui pré-date les réseaux sociaux et qui n’a donc aucun lien avec ceux-ci. ARS a été employée par des chercheurs comme Jacob Moreno aussi tôt que les années 1930 comme méthode servant à étudier et à cartographier les correlations dans des contextes éducationnels.

Quels genres de questions seront posées?

Il y aura des questions comme “Vers qui vous tournez-vous pour de l’encadrement professionnel et des conseils?” TPour répondre, vous choisirez un nom (ou plusieurs) d’une liste déroulante de tous les members du personnel de votre école. Ainsi, nous pourrons cartographier les relations avec les membres du personnel de votre école.

Pourquoi est-ce que je dois indiquer mon nom dans le questionnaire?

Contrairement à d’autres sondages, vous devrez indiquer votre nom et identifier des collègues. Il est nécessaire d’avoir votre nom afin de pouvoir établir un lien entre les individus et les groupes dans l’ensemble des données et de voir comment les réseaux de collaboration évoluent avec le temps. Tous les noms demeureront confidentiels. Chaque nom sera converti en code avant d’en faire l’analyse. Il s’agit d’une démarche méthodologique commune utilisée dans des études SNA (e.g., Daly 2010; Scott 2013).

Qu’arrive-t-il si je m’abstiens ou si je ne veux pas participer?

Le SNA fonctionne de façon optimale lorsque tous les membres du personnel complètent le questionnaire. Toutes les données manquantes mèneront à une carte de réseau incomplète. Si nous n’avons pas une participation complète, nous n’aurons pas une image précise des relations qui existent dans votre école.

Est-ce que j’aurai accès au réseau de collaboration de mon école?

Afin de garder les écoles ainsi que les réponses confidentielles, toutes les cartes réseaux des écoles demeureront non identifiées. L’objectif est d’avoir une vision claire de ce qui se passe au sein de la communauté éducative anglophone. Toute présentation de cartes réseaux inclura de nombreux exemples dans l’ensemble du système.

Pourquoi est-ce que je devrais participer? Comment est-ce que mon école profitera de cette recherche?

Tout d’abord, vous contribuerez directement à la vision d’ensemble des réseaux sociaux dans la communauté éducative anglophone. Deuxièmement, les résultats de cette étude mèneront à des recommandations visant à renforcer et améliorer les structures collaboratives dans le système. Les conclusions et les recommandations seront présentées au Ministère de l’Éducation, à LCEEQ, aux commissions scolaires et aux écoles. Troisièmement, toutes les écoles participantes auront droit à une présentation indépendante indiquant les conclusions et les recommandations de l’étude. Chacune des présentations inclura l’occasion pour les membres du personnel de discuter comment la recherche peut servir dans leur propre contexte.

 


Êtes-vous intéressé à faire partie du projet?
Cliquez ici pour nous contacter.


Lecture supplémentaire

Retour au haut de la page